Primeurs 2017 - Troplong Mondot

Bor­deaux Pri­meurs 2017 : le mil­lé­si­me à créer

Le mil­lé­si­me pri­meurs 2017 n’existe pas, vive le mil­lé­si­me 2017

A quoi vous fait pen­ser le mil­lé­si­me 2017 ? À aucun et à tous les autres, chaque année on nous pose la même ques­ti­on….

Plus que jamais il n’y a rien de cer­tain, et inver­se­ment

En fait, le mil­lé­si­me 2017 à Bor­deaux se dis­tin­gue par ses nom­breu­ses par­ti­cu­la­rités et un fil rouge bien clair : il n’y a pas de fil rouge ! Ne vous atten­dez donc pas à une ligne direc­tri­ce ou un leit­mo­tiv !

Oh zut… il va fal­loir bos­ser !

2017 est un mil­lé­si­me dif­fi­ci­le pour les cri­ti­ques ; ima­gi­nez, nous devons tra­vail­ler ! On n’avait plus trop l’habitude ; il faut dire que c’était quand-même assez mar­rant de dégus­ter des 2014, 2015 et 2016.

Et voi­là-t-il pas qu’il faut, tout à coup, com­men­cer à réflé­chir, à être aux aguets ; c’est bien là, une des par­ti­cu­la­rités du mil­lé­si­me 2017 ; il faut être prêt au fait que chaque vin peut être grand, énor­me, tout en accep­tant qu’éventuellement il soit mau­vais. Il faut s’investir, s’appliquer, être vigi­lant et, sur­tout, il faut se mouil­ler !

Trou­ver les pépi­tes

Sur ce mil­lé­si­me, nous allons con­naît­re de gran­des dis­pa­rités, tant dans les vins que dans les appré­cia­ti­ons et nota­ti­ons de cri­ti­ques… et c’est très bien ain­si.

Le mil­lé­si­me 2017 n’existe pas, par­ce qu’il nous rap­pel­le que, avant tou­te cho­se, il n’y a pas de certi­tu­des, pas de vérités et que la natu­re a tou­jours des choix per­ti­nents, qui peu­vent s’avérer cru­els. Il n’existe pas, par­ce qu’il n’a pas de fil con­duc­teur, mis à part qu’il y a de tout. Et, fina­le­ment, il n’existe pas puis­que cer­tai­nes pro­prié­tés n’ont tout sim­ple­ment pas pu pro­du­i­re de vin. Je tiens à expri­mer ma sin­cè­re com­pas­si­on à tou­tes les per­son­nes con­cer­nées.

Rien ne se perd, tout se trans­for­me

Les mil­lé­si­me 2017 n’existe pas, par­ce qu’il est uni­que… par­ce qu’il est en train de naît­re au tra­vers des éle­va­ges et au tra­vers des appré­cia­ti­ons et appro­ches. Il est en train de deve­nir. Il ne sera ni grand, ni petit, ni médio­c­re, ni énor­me, et pour­tant … il y aura de très grands vins. À nous de le fai­re exis­ter ce mil­lé­si­me, en ne s’arrêtant pas à des con­di­ti­ons météo­ro­lo­gi­ques ou des idées pré­conçu­es, mais à la val­eur du pro­du­it. Vive 2017 !

Décou­vrez plus de 4 000 notes de dégusta­ti­on en ligne

Vous savez com­ment Yves Beck gagne sa vie ? Il vend des abon­ne­ments qui vous per­met­tent de lire plus de 4 000 descrip­ti­ons pré­ci­ses de vins, ent­re 1886 et 2017 !

 



Um unsere Webseite für Sie optimal zu gestalten und fortlaufend verbessern zu können, verwenden wir Cookies. Durch die weitere Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Weitere Informationen zu Cookies erhalten Sie in unserer Datenschutzerklärung. Plus...

Die Cookie-Einstellungen auf dieser Website sind auf "Cookies zulassen" eingestellt, um das beste Surferlebnis zu ermöglichen. Wenn du diese Website ohne Änderung der Cookie-Einstellungen verwendest oder auf "Akzeptieren" klickst, erklärst du sich damit einverstanden.

Schließen