Bordeaux 2017 - les livrables

Bordeaux 2017 en bouteilles ! Année de contrastes et de surprises

Bordeaux 2017

Bonne année avec de très grandes réussites

2017 est une bonne année et, à certains endroits, même une grande année. C’est le cas pour Sauternes où la qualité est grande à exceptionnelle, mais où les rendements sont très bas. C’est aussi le cas pour les vins blancs secs, toutes catégories confondues et pour quelques vins rouges.

Le gel n’a pas duré 12 mois et n’a pas couvert 125 000 hectares !

L’aspect du gel a été cité à maintes reprises. Ceci nous fait oublier le reste de la saison, qui débute, en fait après les vendanges des 2016… L’hiver de la fin 2016 a été très sec, et ceci s’est poursuivi durant les premiers mois de 2017. L’été a été très sec et chaud également, alors que des précipitations ont, partiellement, compliqué l’épisode des vendanges.

Un peu comme un chien dans un jeu de quilles

Le gel, Hong-Kong et le Brexit… tout ça sur un fond de crise

Rien ne lui aura été épargné à ce millésime ! Tout d’abord le gel, si cruel, limitant les rendements et privant même certaines propriétés de leur récolte. Ensuite les deux grandes années qui l’ont précédé. Et comme de surcroit 2019 s’annonce plutôt bien, ce pauvre 2017 arrive un peu comme un chien dans un jeu de quilles.

Il n’a pas la tâche facile vu que l’on peut entendre, par exemple, que 2017 n’est pas bon, puisqu’il y a eu du gel. Viennent s’ajouter la situation instable en Asie, le Brexit et un certain marasme économique, ce qui ne favorise pas la vente du vin. Je pense que tôt ou tard, ce millésime va être jugé pour ce qu’il peut (c’est-à-dire bon à très bon) et non pour tous les points que je viens de mentionner.

Tensions du marché

Les négociants, entre-autre, ont la pression. Imaginez, la demande est en baisse, les vins peinent à partir, les stocks sont bien fournis et la campagne Primeurs 2019 se profile à l’horizon ! Je pense que cette prochaine campagne sera très dure. On peut néanmoins déjà imaginer le scénario pour le millésime 2019 ; absolument rien ne va changer… en tout cas pas vers le bas, et une fois encore le marché des primeurs va prendre le risque de complètement se détacher des réalités mercantiles, vue que le consommateur n’a strictement plus aucun intérêt à acquérir des vins en primeurs, sauf pour quelques rares exceptions. Je ne sais pas si la bulle explosera, car la chronique de cette mort annoncée, se répète année après année. Sauf que maintenant, la situation est plus critique que d’habitude.

Les prix baissent, mais pas au bon endroit

Pour certaines propriétés, la situation est très grave, parfois même plus viable. Imaginez, si un vin en AOC part pour €2,65 la bouteille, c’est qu’il y a un grave problème. Lorsque l’on vend à ce prix-là, ce n’est plus pour faire des affaires mais plutôt par un urgent besoin de liquidités. Alors que les ténors, les crus les plus réputés, vendent à des prix d’or, une importante partie des producteurs est poussée à vendre moins cher. Cela devrait, en fait, être l’inverse… mais à écouter l’élite, il n’y a pas de problèmes de prix. C’est partiellement vrai. Je ne manquerai néanmoins pas de rappeler que Bordeaux offre une excellente qualité dans le segment €15,00 – €45,00.

BeckustatorSuivez Yves Beck alias Beckustator : 30 000 abonnés

L’ère digitale est très dynamique dans le monde du vin et ce sont les réseaux sociaux qui battent la mesure. Ainsi, si vous souhaitez obtenir des informations quotidiennes, je vous conseille de plutôt suivre ma Page Facebook Beckustator. Elle suivie par près de 30 000 abonnés.


Découvrez l’ensemble des notes de dégustation

Toutes les notes de dégustation sont disponibles en ligne ou dans le magazine en ligne « Bordeaux 2017 livrables ». Ce magazine est le résultat de trois mois de travail. Il est disponible sous forme digitale pour seulement €15,00 !

Le carnet de dégustation en résumé :

  • un magazine de 112 pages en format PDF
  • 800 notes de dégustation
  • Toute catégorie : Vin de France à 1er Grand Cru Classé
  • Des textes détaillés avec des informations relatives aux domaines
  • 4 vins notés 100/100
  • Un peu d’humour, beaucoup d’amour et de la passion

Cliquez ici pour acquérir et télécharger le carnet de dégustation Bordeaux 2017 en bouteilles

Yves Beck à Cos d'EstournelJe vous souhaite une bonne lecture et me réjouis de lire vos commentaires !

Bien à vous,
Yves Beck

 

 




Abonnement annuel

Accédez à plus de 6 500 descriptions de vins en ligne pour seulement €79,00 par année



Bienvenue sur le site du critique de vin Yves Beck. Vous souhaitez accéder à plus de 6 500 notes de dégustation en ligne ? Rien de plus simple, il suffit de contracter un abonnement annuel pour seulement €79,00 par année. Celui-ci vous donne droit à un accès illimité à notre base de données durant une année. Dans l’abonnement est également compris le téléchargement de 4 magazines digitaux qui paraissent au cours de l’année.