Ômina Romana - vignes

Ômina Romana – bons présages des dieux

Ômina Romana

Le domaine vinicole Ômina Romana est une entreprise familiale fondée en 2007 à l’initiative de la famille Börner. Le choix du lieu de réalisation du projet entrepreneurial s’est porté sur la région de Velletri, à environ 40 km au sud de Rome, au milieu des collines volcaniques et verdoyantes des Castelli Romani, surplombant la mer Tyrrhénienne.

Les vignes d’Ômina Romana

La vision bien définie par la famille Börner a inspiré chaque décision du projet : créer une nouvelle cave exprimant à travers ses produits, la qualité la plus élevée grâce au savoir, la science, la cohérence et la passion.

Préambule

Des monts et vaux, des volcans, des terres rouges, la mer et Ômina Romana. Le décor est planté. Tous chemins menant à Rome, c’est bien là qu’il faut commencer. Le domaine viticole se situe à environ 60km de l’aéroport de Fiumicino (Rome) soit une heure de route. Je suis avec Tobias Hess, un sommelier allemand, qui assure les relations publiques pour Ômina Romana. Il connait parfaitement la gastronomie et ses coulisses, il sait exactement où il doit et veut aller. Il est le chauffeur, je peux me concentrer sur le paysage qui va défiler sous mes yeux.

Changement de décor au fil des kilomètres

Plus nous nous rapprochons de la zone viticole de Lazio, moins les routes deviennent carrossables… La terre se colore, elle est parfois foncée, souvent rougeâtre. Certaines vignes sont taillées en hauteur, entre 1m50 et 1m70 du sol. Je ne sais guère où nous nous situons, mis à part que nous sommes au sud-est de Rome, direction Lazio. La voiture fait des sauts, Tobias s’excuse pour les secousses. Les caniveaux sont jonchés de nombreux déchets tels que des bouteilles et des sacs poubelles. Peu invitant au premier coup d’œil. Je vois quelques chiens errants longer la route, ils ont le regard triste, ils ont faim.

Nature captivante

Malgré ces visions peu inspirantes, la nature, elle, capte de plus en plus mon attention. La route est devenue sinueuse, il y a des monts, des pans, et de grandes montagnes en arrière-plan. Deux grands volcans semblent veiller sur l’ensemble du territoire. Il y a des milliers d’années ils ont changé la physionomie du paysage, laissant sur leur passage différents types de sol où l’on trouve même du calcaire, parfois du granit, des argiles et des sols, bien évidemment, volcaniques.

Forteresse bien gardée

Nous arrivons au domaine. Un imposant portail, barre la route. Imposant non parce qu’il serait gracieusement façonné en fer forgé, mais parce que l’ensemble des bâtiments est entouré par de hautes barrières métalliques, jonchées de fils barbelés coupants, en cercle, empêchant de s’introduire incognito. « Ici, tout se vole » explique Tobias. Engins agricoles, accessoires, matériel, tout y passe. Ceci explique cette solution drastique.

Vignes aux multiples expositions

Nous sommes reçus par Katharina Börner. Elle est la directrice du domaine viticole et la fille du propriétaire, Anton Börner. Elle nous propose de faire quelques pas, afin de voir les vignes. Une bonne idée, car c’est là que tout commence ! La configuration des différentes parcelles est intéressante, avec une réflexion approfondie quant au choix des cépages, respectivement des parcelles adéquates, selon leur orientation. Nous nous situons à environ 200m d’altitude et à 25km de la mer Thiréenne. Nous sommes pratiquement parallèle à Porto-Vecchio (Corse), juste un peu plus au sud. A vol d’oiseau, La Corse est à environ 340km !

Une histoire liée au vin depuis près de 2 500 ans

Il y a déjà plus de 2500 ans, les Etrusques, qui s’étaient installés dans la région du Latium actuel (Lazio) à côté des anciens peuples latins, ont planté des vignes. Pour eux, le vin était l’incarnation la plus noble des forces de la nature, car malgré leur en vinification, le processus de maturation restait un secret divin. Pour les peuples anciens, la réussite d’un millésime dépendait des « bons présages » (en latin omina) des dieux. Ainsi, ils considéraient un été chaud et sans mauvais temps comme un signe divin indiquant une récolte de grande qualité.

Chais : Hygiène et temporisation

Le responsable technique Simone Sarnà a présenté la réception des vendanges, les installations techniques de vinification, le cuvier et le chais à barriques. J’ai été impressionné par ces installations modernes et par l’hygiène irréprochable qui règne au sein du cuvier et du chais à barriques ! Ici, on porte une attention particulière à tout élément susceptible d’entraver les vinifications. Même si cela peut paraître normal de prime abord, je ne voulais pas manquer de le souligner. C’est certainement une partie de l’explication quant à la qualité irréprochable des vins. Simone Sarnà explique également qu’il faut laisser du temps au vin. Il n’aime pas la surextraction et le type de barriques utilisées, ainsi que la durée de l’élevage, sont des choix issus d’une longue réflexion et de l’expérience accumulée au cours des dernières années.

Qualité des vins et impressions générales

La suite de l’article est réservé aux abonnés : consultez notre propositions d’abonnement


Contact

Ômina Romana
Via Fontana Parata 75,
00049 Velletri RM
Italie
Tel +39 06 9643 0193
Web www.ominaromana.com

Tags:
,


Abonnement annuel

Accédez à plus de 6 500 descriptions de vins en ligne pour seulement €79,00 par année



Bienvenue sur le site du critique de vin Yves Beck. Vous souhaitez accéder à plus de 6 500 notes de dégustation en ligne ? Rien de plus simple, il suffit de contracter un abonnement annuel pour seulement €79,00 par année. Celui-ci vous donne droit à un accès illimité à notre base de données durant une année. Dans l’abonnement est également compris le téléchargement de 4 magazines digitaux qui paraissent au cours de l’année.